Sencha : Chajin vs George Cannon

En exclusivité sur Culot-Thé, un duel de choc, entre deux grands champions du thé japonais !

A l’affiche, deux grandes stars des thés Sencha s’affrontent pour le plus grand plaisir des théinomanes : le poulain du comptoir Chajin Chajin no Sencha vs. le favori de George Cannon, Sencha Yamato.

Les deux challengers !

Les deux challengers !

1…,2…,3…Infusé !

Même régime pour les deux challengers : 3 gr infusés au kyusu dans une eau à 70°C.
C’est le Sencha Yamato qui s’élance en premier !

Sencha Yamato George Cannon

Sencha Yamato George Cannon

Les feuilles sèches laissent échappées un parfum à la fois végétal et iodé laissant présager une dégustation à vous faire décoller les papilles. Première infusion, décompte de 30 secondes (interminables!), puis… verdict : la liqueur dégage des notes marines, iodées assorties d’une note végétale cuite, la texture souple est agréable en bouche.

C’est au tour du Chajin no Sencha de rentrer en scène :

Chajin no Sencha

Chajin no Sencha

Même traitement pour le champion catégorie Sencha de Chajin.
L’infusion dégage des fragrances de chair de poisson, nettement plus prononcées que chez le Sencha Yamato, j’en ai l’eau à la bouche. :)
La liqueur quand à elle est très riche en arômes. on distingue aisément la chair de poisson et l’on parvient à distinguer également des notes de crustacés du type pinces de crabe. C’est dingue ce que le thé peut nous faire voyager ! Je sais pas vous mais en me délectant de cette petite tasse, je suis transportée sur un chalutier dans les eaux de la mer du Nord ! Un régal ces notes marines.

Deuxième round…voyons ce qu’ils ont dans le ventre ces petits. 😉

2nd round !

2nd round !

Pénalité pour le Sencha Yamato, la seconde infusion ne tient pas la route, le plaisir s’est volatilisé avec les arômes !

Jolie performance de notre Sencha no Chajin, qui s’en tire plutôt honorablement : les arômes sont moins puissants, plus légers mais doux en bouche.

Culot-Thé déclare le vainqueur de ce match sensationnel au Sencha Yamato pour la cohabitation harmonieuse du végétal et du minéral malgré ses signes de faiblesse précoces ! La victoire revient donc à la sélection de George Cannon pour son profil aromatique apprécié de Culot-Thé, il va s’en dire qu’il ne s’agit là que de mon appréciation personnelle et subjective que je vous invite à critiquer (dans le sens constructif du terme sous peine de disqualification).

N’oubliez pas de déguster ces deux grands crus pour vous faire une opinion et venir la partager pour une 3ème mi-temps sur le blog !

A bientôt mes sans-culottes !

Une réflexion au sujet de « Sencha : Chajin vs George Cannon »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *