Et si ça marchait ?

Tout commence par une idée…

Flashback
Et si on plaquait tout ?
Si on échangeait notre petit confort douillet et sans accro contre une bonne grosse dose d’aventure ? (Euh chéri ? Tu connais combien de pays de l’Amérique du Sud ? *œil qui pétille et sourire carnassier*). Jusqu’à présent j’ai tout ce qu’on peut vouloir (ou presque) : Famille, amis, petit nid douillet, une bière en terrasse un soir d’été, un barbecue qui s’éternise pour éponger l’apéro, une randonnée entre copines, un cassage de bide dans un super resto… Ces petits plaisirs de la vie qui nous rappelle pourquoi on bosse.

Sauf … ? Sauf que ça manque de piquant tout ça !
Le hic ? Sur un plan professionnel je fais ce que je dois faire, non pas ce que j’ai envie de faire. Certes, je ne suis pas la seule… Mais est-ce que je dois me résigner ? NON !
Est-ce que j’ai les moyens de mon caprice ? Presque… ouuuui… OUI ! Enfin… Si je me les donne (on verra ça plus tard pour les questions de logistique).

Feuille de route :

  1. Définir ce que l’on veut
  2. Se jeter à l’eau et fermer les yeux

Je ne suis sûre que d’une chose, si je ne bouge pas, je vais étouffer.
Besoin de changer d’air.
On y va !

On boucle les valises, direction Nice !
Atterrissage sans encombre et à temps pour fêter le nouvel an 2014.

Mai 2014
Petit coin de soleil : check
Famille : check
Amis : check
Petit nid douillet : check
Une bière en terrasse un soir d’été : check
Boulot ? : Aïe, c’est la merde ! Pardon… le gros caca
Des pistes, des entretiens, des portes dans le pif ! (Moins fort s’il vous plait, ça fait mal !) Ça s’annonce difficile, ça traine, ça espère, mais surtout ça désespère !
On renonce ? Certainement pas ! La retraite est encore loin… et tant mieux !
Une solution ? Pas dans l’immédiat…

J’accumule, j’emmagasine, je stocke, sur-stocke et ça craque !
Alerte ! Niveau de frustration maximal, orage en approche !
Trop plein d’énergie au point que j’en viens à tracer des sillons dans mon salon à force de tourner en rond !

Coup de blues !
Finalement, j’opte pour l’évacuation imminente du trop-plein. Que faire ? Joker l’appel à un ami, ou plutôt une amie dotée d’une patience à toute épreuve. Je déverse donc toute ma frustration à ses oreilles bienveillantes. Merci ma Val !

Puis un article sur les adresses du thé à Nice.
Plus tard une après-midi entre nanas à refaire le monde dans sa boutique de lys et de roses et l’émergence d’une solution : « Puisqu’il n’y a pas une boutique de thé à Nice qui soit suffisamment spécialisée, pourquoi pas monter la tienne ? »…

Projection mentale, première réaction à chaud : « ###### ! Ça ce serait de la balle ! »
Après réflexion et projection des difficultés : « ###### ! Ça c’est pas gagné ! »
Là-haut, ça turbine sévère !

Et tout commence par une idée… Et si ça marchait ?
Je sors l’artillerie de mon expérience professionnelle précédente, je collecte, je croise, j’analyse, je confronte et j’accouche de mes recommandations. Ça passe ! Enfin… ça devrait passer !

-« Chéri, asseyez toi faut que je te parle ! ». Je déroule, il m’écoute.  Adhésion et soutien.
-« On se jette à l’eau ? »
-« T’es prête ? »
Vibrations dans tout le corps, je suis regonflée à bloc !

Amis d’enfance ou de beuveries, théinomanes ou caféinomanes, lecteurs fidèles et infidèles, followers, instagrameurs, qu’en pensez-vous ? Je saute ? Vous m’accompagnez ?

14 réflexions au sujet de « Et si ça marchait ? »

  1. Moi je signe et je persiste !! Si je t’ai lancé cette idée c que je suis sure qu’avec ta passion, ta motivation et ton expérience au sein de ton ancienne entreprise c’est une affaire qui roulera!!! Et pour preuve je veux bien mettre quelques parts dans cette future aventure!! Ou quitte à séparer le magasin en deux : un côté fleurs et un côté thé 😉

    • Ça me fait toujours plaisir de te lire Val, je sens toute ton énergie que tu mets dans tout ce que tu entreprends ! 😀

      Tu es sûre que nous ne ferions pas fuir les clients, avec l’association de 2 tornades comme nous ? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *